.

Le Radon est un gaz radioactif naturel incolore et inodore qui est présent en abondance dans certains sous-sols. L’exposition au Radon constitue la première cause d’irradiation naturelle pour la population française. Elle présente donc un risque potentiel pour la santé et notamment en ce qui concerne le cancer.

Déjà au début du XXè siècle, il avait été mis en évidence de nombreux cancers du poumon chez les mineurs exposés au gaz Radon.

Dans presque un tiers des départements français (surtout montagneux) ont été identifiés comme étant des zones à risque. Le gaz Radon est présent en forte concentration dans certaines régions, ainsi 300 000 habitations pourraient être concernées en France. (Quotidien du médecin n°6127 du 22 sept 96)

Fotolia_54169548_Subscription_XL

Le danger augmente en fonction de la dose:

* 200 à 400 Béquerels / m3 : le risque est équivalent à celui du tabagisme passif.

* au dessus de 500 Béquerels / m3 : un risque réel a été mis en évidence.

Toutefois, les moyens pour lutter contre des concentrations excessives de radon sont simples : une isolation du sous-sol, et surtout une bonne ventilation de l’habitat. Dans 80% des cas, la concentration excessive de radon est due à un défaut de ventilation, selon une étude menée par la DDASS en Haute Vienne (France) en janvier 1999 sur 450 établissements publics.(Quotidien du Médecin n°7369 du jeudi 24 juillet 2003)

Docteur Luc BODIN