.

Le Pet-Scan est l’abréviation de « Tomographie en Emission de Positon » (TEP ou PET) couplé à un scanner (Pet-scan). Il est le dernier né de la gamme des examens radiologiques. Le Pet-scan est basé sur l’étude de l’utilisation et de la fixation du glucose (un sucre) dans les tissus. Or, les tumeurs cancéreuses en sont particulièrement friandes. Ainsi sur le Pet-Scan, les cellules cancéreuses apparaissent plus brillantes que les autres ce qui permet de déterminer la nature cancéreuse d’une lésion. Cet examen permet également de détecter des foyers cancéreux de petites tailles.

Le pet-scan est particulièrement intéressant pour rechercher des métastases dans le corps. Ainsi avec ce seul examen, il est possible de déterminer s’il existe des métastases et de déterminer leurs localisations respectives. Il permet aussi de dresser une image en 3D de la tumeur, ce qui se révèle particulièrement utile pour la chirurgie et la radiothérapie.

examen - petscan

Dans la pratique, la personne reçoit une injection par intraveineuse, un produit contenant une molécule caractéristique (du glucose qui est le carburant des cellules actives, ou de la méthionine pour le cerveau) marquée par un atome radioactif émetteur de positons. Dés qu’il rencontre les électrons du corps du patient, les positons s’annihilent en émettant des rayons gamma détectés par une caméra. Cette réaction permet d’obtenir une image de l’ensemble du corps avec la distribution du produit injecté.

Il s’agit donc d’un examen promis à un grand avenir malgré son coût. Cependant, comme pour le scanner et l’IRM, le Pet-Scan a ses faiblesses : ce n’est pas l’examen universel ! Les cancérologues sont en train de définir les meilleures indications du pet-SCAN.

Dr Luc Bodin