Lors d'un cancer, des cellules cancéreuses se détachent de la tumeur primitive pour passer dans le sang et aller créer une nouvelle tumeur dite secondaire ou métastase dans un autre endroit du corps.
Il est maintenant possible de compter les cellules cancéreuses qui circulent dans le sang. 
L'équipe de Massimo Cristofanilli de Houston (USA) a étudié les cellules  cancéreuses circulantes chez 177 patientes ayant un cancer du sein métastasé. « Les malades qui, à l'entrée dans l'étude, avaient au moins 5 cellules cancéreuses pour 7,5 ml de sang se sont révélés avoir un plus mauvais pronostic que celles qui en avaient 4 ou moins » Ce décompte des cellules tumorales est apparu comme étant la variable ayant la plus forte valeur prédictive pour la survie sans progression et la survie globale. (Cristofanilli M et coll., N Engl J Med 2004 ;351 :781-91 et AIM 2004)
Fotolia_77895837_Subscription_XXL
Cet examen pourrait aussi permettre de surveiller l'efficacité des traitements anticancéreux... Des perspectives d'avenir très intéressantes...
Dr Luc Bodin