.

Les chimiothérapies sont des traitements très efficaces contre de nombreux cancers. L’inconvénient est qu’ils ont des effets indésirables bien connus comme les nausées, la fatigue, la chute des cheveux… Mais il existe aussi des complications propres à chaque médicament de chimiothérapie. Celles-ci peuvent se révéler bien des années après la chimiothérapie, raison pour laquelle il est indispensable de réaliser une surveillance des organes menacés à distance des traitements anticancéreux.

Fotolia_65002653_Subscription_XXL

Voici les chimiothérapies et leurs risques potentiels: – Anthracycline : risque cumulé d’insuffisance cardiaque. – Méthotrexate : toxicité des muqueuses. – 5 FU : toxicité cardiaque. – Bléomycine : risque d’insuffisance cardiaque par mitose. – Tamoxiféne : risque de cancer de l’endomètre (utérus). – Taxol : risque d’allergie. – Cisplatine : risque d’insuffisance rénale, de neurotoxicité. – Ifosfamide : risque de cystite hémorragique. – Anthracycline : risque de stérilité masculine d’où la nécessité de conservation du sperme (congélation) avant la chimiothérapie. – Alkylants et Anti-topo isomérase II : risque de leucémies.

Dr Luc Bodin