.

Des chercheurs américains ont publié dans le journal « Neurology » que les hommes présentant un faible taux de testostérone seraient davantage susceptibles de développer une maladie d’Alzheimer que les autres. Inversement, ils ont aussi constaté qu’une augmentation de 50 % du taux de testostérone conduisait à une baisse de 26 % des risques de développer la maladie d’Alzheimer.

Fotolia_76172167_Subscription_XXL

Ainsi, le taux de testostérone pourrait être un indicateur de la formation des plaques amyloïdes qui est un des facteurs responsables de la maladie. Cependant, d’autres études sont nécessaires pour confirmer le lien qui unirait taux de testostérone et maladie d’Alzheimer.

Dr Bodin Luc