Docteur Luc BODIN

Le frottis cervico-vaginal constitue un examen pratiqué systématiquement par les gynécologues tous les deux ou trois ans en cas de normalité.  Il permet de dépister les cancers, les lésions précancéreuses, voire aussi les infections du col utérin.

Fotolia_76172167_Subscription_XXL

Cet examen consiste en un prélèvement par frottement, de la glaire et des cellules superficielles du col de l’utérus. Il est effectué au cours d’un examen gynécologique. Il y est étudié la présence de cellules anormales (dysplasie : transformation cellulaire pouvant devenir cancéreuse) ou encore de signes d’infection virale, bactérienne ou mycosique.

Plusieurs résultats sont possibles :

1.  Frottis normal.
2. Inflammatoire simple, qui peut être dû à une infection, une irritation, un déséquilibre hormonal.
3. Dysplasie : modification bénigne retrouvée dans les cellules prélevées, mais qui demeurent dans la normalité.
4. Cancer : modification importante des cellules prélevées pouvant évoquer le développement d’un cancer.

Actuellement, il est effectué une  recherche systématique de Papillomavirus (test HPV). Il s’agit d’un virus particulier responsable possible de cancérisation s’il persiste à l’état chronique pendant plusieurs années.

Dr Luc Bodin