Docteur Luc BODIN

L’antibiogramme est un examen effectué couramment dans les laboratoires d’analyses médicales lorsque les analyses retrouvent un germe responsable d’une infection (sang, urines, crachats, selles…).

Lorsque le médecin suspecte la présence d’un germe dans les urines, dans un crachat ou autre, un prélèvement de la sécrétion est effectuée. Elle est ensuite conduite au laboratoire d’analyses biologiques où le laborantin le place en culture dans « une boite de Pétri », c’est-à-dire dans une boite en verre contenant des substances nutritives favorables au développement des  germes. Un fois qu’un (ou plusieurs) germe se développe et crée des colonies, il est alors aisé de l’identifier selon sa forme et sa couleur. On repère ainsi facilement le streptocoque, le staphylocoque, le pyocyanique, l’echerichia coli…

Fotolia_77895837_Subscription_XXL

Ensuite, il sera effectué un antibiogramme, qui consiste à tester l’activité de certains antibiotiques sur le germe. Pour ce faire, il sera placé des pastilles d »antibiotiques différents en contact avec les colonies de germes dans la boîte de Pétri. L’examinateur observe alors la réaction des germes au contact des pastilles. On distingue trois situations selon que l’antibiotique est: * Les germes continue de se développer. L’antibiotique est donc inefficace, * Les germes sont détruits. L’antibiotique est donc efficace. Il est bactéricide, c’est à dire qu’il est capable de détruire les bactéries.* Les germes ne se développent plus, mais demeurent toujours présents. L’antibiotique est donc bactériostatique c’est-à-dire capable d’arrêter le développement des germes mais non de les tuer.

examen - antibiogrammeCet examen est très utile car il permet  de déterminer à coup sûr quel antibiotique sera efficace contre le germe et ainsi de proposer un traitement efficace à la personne malade. Mais, il existe également une autre solution qui consiste à effectuer un aromatogramme. C’est à dire un examen similaire, mais au lieu de tester des antibiotiques, teste des aromates c’est-à-dire des huiles essentielles. Car certaines plantes ont également des activités certaines contre les germes qu’il s’agisse de bactéries, de virus ou de parasites…

Dr Luc Bodin