.

Lorsqu’une tumeur cancéreuse primitive augmente rapidement de volume, sa vascularisation devient insuffisante. Les cellules tumorales sont alors en partie privées d’éléments nutritifs et d’oxygène. Le facteur HIF (Hypoxia Inducible Factor) s’accumule dans les cellules cancéreuses. Celui-ci provoque la synthèse de gènes induisant la formation de récepteurs à la chimiokine. Les cellules tumorales quittent la tumeur primaire et migrent vers les régions de l’organisme productrices de chimiokine.

Fotolia_54169548_Subscription_XL

Les chimiokines se fixent sur les récepteurs des cellules cancéreuses qu’elles dirigent vers l’organe source. Ces dernières vont alors s’y développer et former une tumeur cancéreuse secondaire encore appelée métastase.

Il semblerait que le climat hormonal soit à l’origine de ces chimiokines. Lorsque l’on sait que le psychisme conditionne le climat hormonal de l’organisme. Il est donc logique de penser que le stress, les chocs émotionnels et les conflits conditionnent la localisation de la tumeur secondaire….

Docteur Luc BODIN