.

Les études réalisées sur le cancer seraient tronquées de biais et d’erreurs dans la méthodologie dans plus de 30 % des cas ce qui a conduit à des résultats inexacts. Ceci est une information grave par les conséquences que cela pourrait entrainer sur la santé publique.

Plus d’un tiers des essais cliniques portant sur le cancer seraient erronées aux Etats-Unis selon une étude parue dans le Journal of the National Cancer Institute.

Fotolia_75454042_Subscription_XXL

Avant d’arriver à cette conclusion, des chercheurs ont étudié 75 articles publiés dans 41 revues médicales de 2002 à 2005. Il en ressort que certains traitements ou certaines actions préventives contre le cancer ont été jugées, à tord, efficaces.

C’est ainsi que 35 % des essais étudiés contenaient des analyses statistiques inadéquates et 88% des études recouraient à des méthodes inadéquates… Il ne s’agit pas ici de falsifications, mais simplement de méthodologies inadéquates utilisées pour réaliser ces études.

Aussi, le Dr Murray invitent à l’avenir les chercheurs à travailler avec des statisticiens confirmés pour éviter ce genre d’erreur dans leurs études.

Dr Luc Bodin